Voiture volante : Toyota obtient un brevet !

Écrit par mohamed mounadi

Prendre la voie des airs après s’être lassé du bitume ? Pourquoi pas ? C’est bel et bien dans cet esprit que Toyota s’est vue attribuer un brevet permettant à ses véhicules de pouvoir déployer leurs ailes et de… s’envoler ! On peut donc se prendre à rêver le rêve d’Icare même s’il est très peu probable qu’à moyen terme un constructeur automobile puisse le réaliser.

Toyota n’en est guère à son premier coup d’essai. Le constructeur nippon avait déjà fait parler de lui auparavant à propos d’une voiture volante.

Le brevet obtenu ne donne pas trop de détails sur le procédé technique utilisé par Toyota pour ce véhicule atypique. Le seul problème que le constructeur cherche à aborder via le brevet c’est bien celui d’expliquer de quelle façon seront rangés et stockés les ailes qui feront décoller l’avion !

Le brevet se limite à parler en substance d’un fuselage polymorphe, utilisé sur cet « aerocar » et qui lui permet de quitter le plancher des vaches pour prendre le ciel ! Pour ce faire, la voiture se base sur une structure entièrement rétractable sur laquelle se trouve une matière extensible.

Lorsque la voiture roule sur route normale, les ailes escamotables sont repliées dans un compartiment entièrement dédié afin de favoriser l’aérodynamisme de la voiture et d’éviter ainsi de la transformer inutilement en une « boit-sans-soif » de carburant !

Aucune indication n’est fournie quant aux matériaux utilisés pour garantir à la fois la résistance en situation de vol, mais également la légèreté et la souplesse nécessaires pour une utilisation sur bitume ou lors du décollage.

Plusieurs procédés techniques sont avancés sous forme de proposition, anticipant ainsi comment seront ces matériaux. Certains spécialistes spéculent sur une structure formée de plaques superposées. D’autres parlent d’une matière avec « mémoire de forme » entièrement révolutionnaire et qui pourrait être développée à l’avenir.

Toyota avance déjà pour son brevet l’existence d’une motorisation qui se trouverait à l’arrière de la voiture volante pour la propulser sur route. Lorsque la voiture vole, une hélice est « fixée » préalablement au coffre arrière ! Rien ne coûte de rêver !