Vivo Energy (Shell Maroc) : Distribution de vélos et de cartables à Oujda

Écrit par mekanikus

distribution-Vélos-cartables-Maroc-Rotary-Club

Vivo Energy Maroc, société en charge de la distribution et de la  commercialisation des carburants et lubrifiants de marque Shell Maroc et de gaz de pétrole liquéfié de marque Butagaz, mène pour la 15e année consécutive son opération de distribution de vélos et de cartables. Une initiative qui vise, selon le management de Vivo Energy, à ” alléger les charges de la rentrée scolaire de familles nécessiteuses et faciliter l’accès à l’école de leurs enfants, tout en luttant contre l’abandon scolaire “.

C’est à Oujda que Vivo Energy Maroc donne, pour cette nouvelle rentrée scolaire, le coup d’envoi de l’opération 2017, en partenariat avec l’association l’Heure Joyeuse et le Rotary Club de Casablanca Mers Sultan. Des vélos et des cartables ainsi que des kits de sécurité ont donc été remis aux écoliers dans le besoin. Des ateliers pratiques de sensibilisation à la sécurité routière offerts par le CNPAC (Comité National de Prévention des Accidents de la Circulation) ont également été organisés en marge de cette distribution.

« En contribuant à fournir à de jeunes élèves résidant loin de leur établissement scolaire une aide pratique, nous améliorons leurs conditions d’apprentissage et nous nous inscrivons dans la dynamique de mobilisation sociétale d’un secteur crucial pour l’avenir du Maroc » a déclaré Asaf Sasaoglu, Président Directeur Général de Vivo Energy Maroc.

Le taux de réussite scolaire des enfants bénéficiaires reste supérieur à la moyenne. 83% des élèves concernés par l’opération de l’année dernière ont réussi et plus important encore,  aucun abandon n’a été enregistré durant cette même période.

« Année après année, l’opération de distribution de vélos et de cartables avec Vivo Energy Maroc confirme son impact positif auprès des bénéficiaires. Depuis 2002, ce programme offre à des écoliers une plus grande égalité des chances et permet de soulager leurs familles d’une partie des dépenses scolaires », affirme Leila Cherif, Présidente de l’association l’Heure Joyeuse.