Recyclage automobile au Maroc : Indra remporte un appel d’offre…

Écrit par mohamed mounadi

recyclage-automobile-Maroc

Revendiquant le premier rang en matière de recyclage automobile en France, Indra Automobile Recycling vient, tout récemment encore, de remporter un appel d’offres dans nos contrées et qui consiste en la conception d’une filière de gestion de véhicules en fin de vie et de recyclage automobile au Maroc.

« A travers cet appel d’offres remporté au Maroc, nous évoluons vers une possibilité formidable : celle de pouvoir accompagner un pays dans l’organisation de sa filière de recyclage automobile », n’a pas manqué d’affirmer Loïc Bey-Rozet, directeur général de Indra Automobile Recycling. « Un tel projet ouvrira également la voie à d’autres pays du continent africain », a-t-il ajouté.

L’appel d’offres a été remporté avec le cabinet Deloitte. Les deux gagnants sont donc invités, dans le cadre du cahier de charge imposé par l’appel d’offre, à organiser un diagnostic particulièrement précis sur la situation du recyclage automobile au Maroc. Les deux gagnants auront pour mission de mettre en place un « schéma directeur pour déterminer, en collaboration avec le gouvernement, l’organisation cible et construire des plans d’action », indique-t-on dans un communiqué. A terme donc, une « filière légale » devra être mise en place dans le pays.

Basée à Villefontaine en Isère, Indra Automobile Recycling est détenue à parts égales par Renault et par Suez. La société compte pas moins de 174 salariés et a réussi à réaliser, l’année dernière, un chiffre d’affaires de 45 millions d’euros. Indra compte pas moins de 350 antennes un peu partout en France : ces centres agréés revendiquent la déconstruction de plus de 350.000  véhicules hors d’usage (CVHU), pour un taux de valorisation et de réutilisation supérieur à 95%.