Quelles sont les particularités du circuit Moulay El Hassan de Marrakech ?

Écrit par Mohamed Mikou

circuit-Moulay-El-Hassan

Le Circuit Moulay El Hassan de Marrakech a été redessiné il y a 2 ans par l’architecte de renommée mondiale, Hermann Tilke. Ce circuit offre plusieurs caractéristiques. Technique à souhait, son tracé urbain répond aux normes de sécurité de la Fédération Internationale de l’Automobile, la FIA.

Le circuit procure également beaucoup de plaisir pour les pilotes. Sébastien Buemi, Champion FE en 2016 et vainqueur à Marrakech en parle d’ailleurs dans ces termes : « la piste de Marrakech est un subtil mélange entre un tracé urbain, avec ses trottoirs et ses portions étroites, et une piste d’un circuit permanent, avec une longue parabolique très rapide et des enchaînements de virages où le pilotage prime. »

L’ancien circuit urbain ultrarapide ne faisait pas l’unanimité auprès de beaucoup de pilotes. De plus, il posait de nombreuses contraintes car il fallait l’assembler régulièrement pour y accueillir le G.P avant de le démonter à la fin de l’événement. Tout cela ne manquait pas d’engendrer un coût d’exploitation pour le moins élevé.

circuit-Marrakech-Moulay-El-Hassan
Plan du tracé du circuit Moulay El Hassan à Marrakech

Le nouveau tracé long de 3 km reprend plusieurs portions routières de son prédécesseur, mais avec toutefois un point fort : une nouvelle partie du circuit de 1,8 km exactement est désormais permanente. De quoi en faire un circuit permettant une utilisation le long de l’année, par exemple pour les courses nationales ou internationales ou pour les clubs automobiles locaux. Une piste de karting et un tracé pour 4×4 sont également disponibles autour du circuit.

Pour rappel, Le circuit international automobile Moulay El Hassan accueille chaque année (sauf en 2011) le Grand Prix de Marrakech (Course du Maroc WTCC) depuis 2009. Le premier ePrix de Marrakech du championnat de Formule E FIA y avait été organisé le 12 novembre 2016 et fut remporté par Sébastien Buemi.