Qu’est ce que le Quadrifoglio d’Alfa Romeo ?

Écrit par Issam Elyazidi

Alfa Romeo Quadrifoglio

Une recherche constante de l’excellence en compétition, puis un transfert de solutions techniques sur les modèles de production : voilà résumé la philosophie de la marque Alfa Romeo portée par le Quadrifoglio, symbole légendaire utilisé depuis 1923 sur de nombreuses voitures de course, mais aussi certains modèles de production parmi les plus performants.

Un symbole de l’esprit italien en course depuis 1923

La première Alfa Romeo ayant arboré le Quadrifoglio fut la “RL” pilotée par Ugo Sivocci et qui remporta la 15ème édition de la Targa Florio en 1923, première des dix victoires obtenues par la marque sur cette épreuve mythique.

On retrouve le même symbole porte-bonheur sur la “P2” de Brilli Perri qui gagna le premier championnat du monde automobile à Monza en 1925, premier des cinq titres mondiaux d’Alfa Romeo. A la fin des années 20, le Quadrifoglio permit également de distinguer les Alfa Romeo de course officielles de celles utilisées par la “Scuderia Ferrari“, reconnaissables à leur cheval cabré.

En 1950 et 1951, Giuseppe “Nino” Farina et Juan Manuel Fangio remportèrent successivement le titre mondial au volant de leur Alfa Romeo 158 et 159, les fameuses Alfetta, lors des deux premiers championnats du monde de Formule 1.

Dans les années soixante, le Quadrifoglio fit son apparition sur la Giulia TI Super, la plus sportive des berlines Giulia, avant de côtoyer pendant plusieurs décennies le triangle bleu de l’écurie Autodelta dirigée par l’ingénieur Carlo Chiti.

On le retrouve sur les Giulia Sprint GTA ou les 33, cette dernière remportant les titres mondiaux à deux reprises, avec la 33 TT 12 en 1975 puis la 33 SC 12 en 1977.

La carrière sportive d’Alfa Romeo se poursuit en Formule 1 puis en catégorie Tourisme jusque dans les années 2000 avec successivement la GTV 6 2.5, la 155 V6 Ti (qui remporte le championnat DTM en 1993) et enfin une longue série de victoires avec l’Alfa 156 Supertourisme (1998-2004).

Dès les années 60, de nombreux modèles de production à haute performance ont fièrement arboré le Quadrifoglio. Certains affichaient seulement le symbole sur leur carrosserie – comme les Giulia Sprint GT Veloce ou 1750 GT Veloce – alors que d’autres incluaient le nom Quadrifoglio dans leur dénomination commerciale à partir des années 80, à l’exemple de différentes versions de la 33, la 164 Quadrifoglio Verde ou la 145.

Plus récemment, le Quadrifoglio a fait son retour sur les Mito (2008) et Giulietta (2010) avant de designer désormais les versions les plus performantes des gammes Giulia et Stelvio. La légende du Quadrifoglio continue.