Pourquoi au Maroc les voitures se dégradent-elles plus vite ?

Écrit par mekanikus

Voiture-dégradée-maroc-rouillée

Carrosserie déformées, jointures craquelées, peinture éraflée, moteurs bruyants… nous sommes forcés de reconnaître que, très souvent, les voitures se dégradent beaucoup plus rapidement au Maroc. Et pour cause, lorsque l’on examine de près l’état des véhicules qui se trouvent sous nos latitudes, il est quasiment impossible de ne pas remarquer leur état souvent “approximatif”, comparé à des voitures du même âge en provenance d’Europe par exemple.

Voici quelques unes des raisons qui expliquent cette dégradation prématurée de nos véhicules :

La poussière :

poussière-voiture-Maroc

Le Maroc est un pays particulièrement poussiéreux. La poussière se dépose inévitablement sur la carrosserie de nos véhicules. En attaquant le vernis, elle achève de matifier nos peintures et d’en délaver la couleur. La poussière s’incruste aussi partout ! Charnières de portières, rails de vitres, glissières de sièges… Toutes les pièces en mouvement pâtissent de cet intrus qu’il convient d’éliminer le plus régulièrement possible, car il peut être à l’origine d’un blocage ou d’une panne mécanique (sur un siège réglable électriquement par exemple). L’aspirateur sera donc votre meilleur allié !

Les lavages inadéquats :

LAVAGE-VOITURE-MAROC

Sachez que quelques règles de base devraient normalement s’appliquer pour un bon lavage de nos voitures. Or, ces règles ne sont pas toujours respectées. Ainsi, lorsque l’on lave une voiture en préservant la peinture, il faut veiller à ce que celle-ci soit installée à l’ombre afin que l’eau ne sèche pas trop rapidement. Il faut également se servir de plusieurs éponges et de linges pour effectuer le lavage : vous éviterez ainsi de rayer la peinture avec la poussière accumulée. Il convient également d’utiliser deux seaux (le premier est rempli d’eau savonneuse pour le lavage et l’autre est rempli d’eau claire pour le rinçage). Il ne faut jamais négliger l’étape du séchage afin que les minéraux dans l’eau soient bien retirés et qu’ils soient ainsi inoffensifs pour la carrosserie.

Le soleil :

soleil-voiture-Maroc-car-sun

Le soleil ternit la peinture, fragilise la carrosserie, durcit les joints et fait même craqueler les plastiques à l’intérieur de l’habitacle… Résultat : vous vous retrouvez avec une voiture qui produit beaucoup de rossignols et de bruits non identifiés lorsque vous roulez, ce qui fait apparaître votre véhicule beaucoup plus dégradé qu’il ne l’est ! Fuyez donc le soleil et choisissez autant que possible de vous garer à l’ombre. Si votre véhicule doit rester longtemps en plein soleil, n’hésitez pas alors à le bâcher. Mais attention, il doit être sec. L’humidité ou l’eau stagnante sous une bâche aggraverait l’action nocive du soleil !

L’humidité et l’air salin :

humidité-voiture-maroc

Le Maroc est bordé de 3500 kilomètres de cotes ! Cela en fait un pays très souvent sujet à une humidité intense et exposé à l’air salin. Le sel et l’humidité accélèrent l’effet de la corrosion et dégradent tout ce qui est métallique ; autant dire la quasi totalité des pièces de votre voiture !

Trop de système “D” !

système-D-voiture-Maroc

Au Maroc, nous avons des mécaniciens débrouillards ! Tellement débrouillards, qu’ils bricolent souvent de façon approximative certaines pièces du moteur ou de la carrosserie avant de les fixer par des moyens “peu conventionnels” (fil de fer par exemple ou colliers en plastique…). Ce bricolage de fortune permet certes de dépanner une voiture, mais il en dégrade l’état. Parfois, une pièce bricolée peut entraîner l’usure d’autre pièces ou même une casse du moteur.

L’état de certaines routes :

routes-abimées-crevassées-nid-de-poule-Maroc

Les chaussées abîmées précipitent la dégradation de nos voitures. Au Maroc, bien que nous bénéficions d’un réseau routier et autoroutier parmi les meilleurs d’Afrique, il reste cependant plusieurs portions de route crevassées, éventrées ou parsemées de nids de poule. Ces chaussées ont un effet dévastateur sur la suspension de nos voitures, mais aussi sur les jantes, les roues, la carrosserie, les plastiques de l’habitacle etc.

Des pièces de rechange non adaptées :

contrefaçon-pièces-rechange-voiture-maroc

Nous sommes tous tentés d’acheter des pièces moins chères pour nos voitures. Par exemple pour économiser quelques dirhams, on préférera équiper nos véhicules d’amortisseurs qui ne sont pas d’origine. Ces amortisseurs s’useront beaucoup plus vite et précipiteront davantage la dégradation de nos véhicules. Rappelons que le recours à certaines pièces de rechange contrefaites (plaquettes de frein par exemple) constituent un véritable danger.

L’inconscience au volant…

inconscience-telephone-au-volant-Maroc

Au Maroc, si certains conducteurs sont chevronnés et responsables, beaucoup sont malheureusement totalement inconscients et risquent leur vie ainsi que celle d’autrui. Il est rare dans nos contrées de tomber par exemple sur un véhicule d’occasion qui n’a jamais été accidenté ou n’a jamais subi d’accrochage. Souvent, certains véhicules accidentés et qui devraient normalement être déclarés comme non-roulants sont réparés, maquillés et remis sur route, constituant ainsi un danger considérable en termes de sécurité routière… Un véritable fléau qui continue à sévir…