Permis de conduire au Maroc : Ils deviendront plus durs à obtenir !

Écrit par mekanikus

permis-de-conduire-maroc

Les conditions pour obtenir le permis de conduire au Maroc vont devenir plus draconiennes. Le département de Najib Boulif, ministre du Transport, a laissé tout récemment entendre qu’il se penchait sur l’amélioration du niveau de l’examen de conduite, mais aussi de la qualité de la formation dans les auto-écoles.

Ce qui risque de changer en substance pour les permis de conduire au Maroc, c’est une réforme totale de l’examen théorique et de ses bases. De fait, le permis de conduire sera encore plus difficile à obtenir avec un taux de réussite qui deviendra beaucoup moins important qu’il ne l’est aujourd’hui.
Auparavant, ceux qui désiraient obtenir leur permis de conduire pour les véhicules de 8 passagers maximum (permis Type B) réussissaient leurs examens théoriques et passaient à l’examen pratique en cumulant à peine 30 points sur 40. Bientôt, il leur faudra un minimum de 34 points pour réussir ledit examen.
Pour les professionnels ce sera encore plus compliqué ! En effet, les permis professionnels ne seront validés que si l’on arrive à obtenir 40 points sur les 46 requis.

En ce qui concerne les permis de conduire de Type B, les conditions ont été également durcies au niveau des auto-écoles. Bientôt, les moniteurs des auto écoles ne pourront plus former plus de 10 candidats par mois. Mieux encore, plus aucun candidat ne sera autorisé à passer son premier examen pratique avant au moins 45 jours de formation auprès de l’auto-école.

Même les tarifs des auto écoles seront touchés par cette réforme. Ainsi, en ce qui concerne les permis de Type B, le tarif minimum pour les 40 heures obligatoires sera désormais fixé à 2.250 dirhams. En gros, chaque heure coûtera aux candidats du permis de conduire près de 37 DH pour la formation théorique et environ 75.50 DH pour la formation pratique.