Lexus au Maroc : Une course folle aux accréditations imposée par le ministère

Écrit par mekanikus

Lexus 1

C’est en grandes pompes que la marque de voitures premium Lexus a annoncé son arrivée au Maroc en même temps que le démarrage de la 11ème édition du salon Auto Expo le 9 avril dernier. La marque nippone apporte ainsi un nouveau souffle au sein de l’univers  du luxe automobile en proposant une gamme large et hautement sophistiquée de modèles cossus qui offrent plusieurs niveaux de finition : Sedans, coupés, limousines, SUV ou grands baroudeurs.

Pourtant ce que peu de personnes savent, c’est que l’installation de la marque sous nos latitudes ne s’est pas effectuée de la façon la plus simple. Et pour cause, l’accréditation de Lexus en tant que marque “conforme” pour être commercialisée dans nos contrées avait posé de lourds problèmes. Le responsable d’un tel imbroglio n’est nul autre que le ministère de tutelle, qui avait particulièrement rendu complexes les procédures pour délivrer les accréditations requises afin que Lexus puisse commercialiser ses modèles au Maroc.

Ainsi, et combien même Lexus était déjà adossée une entité existante (Toyota du Maroc), le ministère avait jugé qu’elle devait quand même déposer un nouveau dossier d’accréditation et se déclarer en tant qu’entité distincte. S’en est suivie alors une longue et laborieuse procédure qui ne s’achèvera que plusieurs semaines plus tard avant que les très convoitées accréditations ne soient finalement délivrées à la marque.

Une telle situation relance plus que jamais le débat sur les lourdes homologations et les accréditations imposées aux importateurs réguliers de marques de voitures au Maroc, à l’heure où des importateurs informels échappent à de telles contraintes d’ordre administratif imposées par le ministère.