Les trois uniques propriétaires d’une Tesla au Maroc nous disent tout !

Écrit par mohamed mounadi

tesla maroc

Ils sont les trois uniques et heureux propriétaires d’une Tesla au Maroc, et ils révèlent de façon exclusive aux lecteurs de Mekanikus toutes leurs impressions quant au fait d’évoluer dans une voiture premium et 100% électrique.

Les trois uniques propriétaires d’une Tesla au Maroc ont refusé que nous révélions leur identité pour des raisons que l’on peut tout à fait comprendre.

Nous pouvons cependant vous dire qu’il s’agit d’entrepreneurs cinquantenaires et quarantenaires, opérant dans tourisme, dans les services internet et dans l’import-export.

Quels sont les modèles Tesla que vous possédez ?

Une Tesla Model S P85 (autonomie 400 à 450 km), une Tesla Model S 60  (autonomie 330 à 350 km) et une Tesla
Model S 90D (autonomie 500 à 550 km).

Il n’existe aucune Tesla Model X pour l’instant au Maroc, mais nous savons que plusieurs marocains ont déjà réservé des Model 3. Dans un proche avenir (en 2018), on verra évoluer sur les routes marocaines près d’une demi douzaine de Tesla Model 3 et c’est une excellente chose !

Quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez aujourd’hui lorsque vous évoluez dans une Tesla au Maroc ?

Les principales difficultés (pour le moment) sont celles liées au fait de devoir recharger sur une distance supérieure à 300 ou à 400 km en l’absence de bornes de recharge au Maroc.

Nous rechargeons uniquement en propriété privée ou sur nos lieux de travail. L’autre difficulté est celle de devoir payer quand même une taxe de luxe sur cette voiture alors qu’elle est écologique et qu’elle devrait être davantage subventionnée fiscalement.

Admettons par exemple que vous vouliez vous rendre avec l’une de vos Tesla du Maroc vers l’Espagne ? Comment vous y prendriez vous ?

Il faudra alors partir de Casablanca vers Tanger a une vitesse ne dépassant pas 100 à 120 km/h afin d’économiser le plus d’énergie possible.

Arrivé à Tanger, on aura déjà accompli près de 350 km. Il faudra alors s’assurer que l’on pourra recharger dès que l’on arrive en Espagne, or le sud de l’Espagne n’est pas encore bien balisé en bornes de recharges.

C’est un peu comme au Maroc ou n’existe quasiment aucune borne de recharge rapide (qui permet de faire le plein en une heure).

Néanmoins, nous savons que le sud de l’Espagne sera lui aussi bientôt équipé de recharges rapides qui seront installées un peu partout par Tesla (voir tesla.com/supercharger ).

Quels sont les principaux avantages d’évoluer à bord d’une Tesla ?

Ils sont nombreux ! On retrouve un silence de conduite royal, de même que l’on bénéficie du fait de ne pas avoir à passer par une station service.

Vous aurez aussi très peu d’entretien à dispenser avec la quasi-absence de coûts liés aux réparations car une Tesla c’est très fiable !

Conduire une Tesla offre également le plaisir de conduire une voiture de sport moderne sans nuire à l’environnement ni se ruiner à la station service !

Vous aurez également le plaisir de faire de longues distance avec l’assistance de l’Autopilot, celui de pouvoir utiliser un ordinateur de bord évolutif, très puissant et multitâches, à l’instar de votre smartphone.

Vous aurez beaucoup de place (moteur derrière et énorme coffre devant (en anglais, le “front trunk” (coffre avant) est appelé “frunk” !).

Vous pourrez redécouvrir à chaque mise a jour logicielle votre voiture. Vous pourrez effectuer de longues distances à un coût réduit : les européens parcourent l’Europe de la Norvège vers l’Italie, pour une vingtaine d’euros, ce qui équivaut à payer l’autoroute.

Parlez nous un peu des bornes de recharges rapides Tesla ?

Tous les propriétaires de Teslas ont accès à ce réseau mondial de “superchargers”. L’accès est illimité pour les voitures fabriquées de 2012 a janvier 2017.

Au-delà, les voitures pourront s’acquitter uniquement d’un quota annuel de 1400 km gratuit sur ce réseau, mais devront payer si elles dépassent ce quota.

Qu’est ce qui doit être fait au Maroc pour encourager les marocains à rouler en Tesla ou en voitures électriques ?

Beaucoup encore ! A cette fin, nous nous organisons aujourd’hui en club (Tesla Club Morocco dont Khalil Amar est président) afin de faire évoluer les choses.

Déjà, nous regrettons d’avoir vu des bornes de recharge rapides disparaître après la COP22 alors que le financement avait été garanti par la société Derichebourg.

On a laissé volontairement croire que les bornes seront publiques et que les gens pourraient se procurer des Renault Zoe ou des Nissan Leaf.

Quelques initiatives, comme celles de Shell Vivo Energy Shell, ont abouti à l’installation d’une seule borne a la sortie de Casablanca, en direction de Nouaceur… et c’est à peu près tout !

En attendant, Tesla se rapproche du Maroc. Le service center Tesla le plus proche ouvrira bientôt à Lisbonne ou à Madrid.

Pour nous propriétaires de Tesla au Maroc, nous invitons les assurances de voitures marocaines à intégrer des clauses et des contrats d’assurance plus appropriés pour les véhicules électriques à l’instar de ce qui se fait en Europe.