Essai du Renault Koleos 2017 : Gracieux mahousse !

Écrit par mohamed mounadi

renault-koleos-2017-Maroc

Il aura fallu attendre dix ans avant de le revoir : il s’agit du tout nouveau Renault Koleos. Une seconde génération très aboutie et entièrement remaniée qui revient donc dans un segment des SUV où la concurrence sévit vigoureusement. Dispose-t-il d’atouts suffisants pour tenir tête aux cadors du segment ?

Pour le savoir, Mekanikus a fait le déplacement jusqu’à Helsinki, en Finlande, pour conduire la version 1.6 dCi 130 CV dans sa déclinaison “Intens”.

Essai vidéo - Renault Koleos 2 (2017) : deuxième chance

Un changement radical

Le nouveau Renault Koleos rompt définitivement avec l’ancienne mouture dont il ne garde plus que le nom. Impossible de trouver donc de similitudes avec la version précédente tant le nouveau Koleos reprend la nouvelle signature stylistique de la marque au losange de ces dernières années.

On retrouve par exemple une calandre traversée par d’épaisses lamelles horizontales. Sur le devant, on ne peut manquer les phares à la signature lumineuse en forme de C avec des feux très étirés. Massif et statutaire, notre SUV reçoit également des ailes légèrement gonflées qui le rendent encore plus musclé et plus “punchy”.

Le résultat est visuellement réussi qui ne manque à aucun moment de personnalité. Nous sommes donc bien loins du premier Koleos au look plutôt timide et tâtonnant.

À l’intérieur même topo : la planche de bord change complément est se rapproche de ce que l’on retrouve désormais dans le reste de la gamme du constructeur français.

L’ensemble est clair et ergonomique. Sur notre modèle d’essai (finition Intens), on retrouve toute une instrumentation numérique sur un écran central de 8,7 pouces.

Quid des équipements ?

Les équipements de sécurité et les aides à la conduite restent légion et ce dès l’entrée de gamme (finition “Life”). Parmi les options disponibles de sécurité, on retrouve le régulateur/limiteur de vitesse, mais aussi l’alerte de franchissement de ligne et la reconnaissance des panneaux de signalisation, l’avertisseur d’angles morts, l’aide au parking avant et arrière (dès la seconde finition “Zen”) et la caméra de recul (finition “Intens”) et enfin l’Easy Park Assist pour la version haut de gamme (Initiale).

Essai vidéo - Renault Koleos 2 (2017) : deuxième chance

Le Renault Koleos version 2.0 est un beau bébé de 4,67 m de longueur ! Si l’on devait le comparer à la concurrence, il se situe pile poil entre le Skoda Kodiaq (4,70 m) et le Peugeot 5008 (4,64 m). A bord, l’empattement et les mensurations gigantesques de notre SUV offrent une habitabilité record et ce à l’avant comme à l’arrière. Même le volume du coffre bondit à 624 litres (1 690 litres avec les sièges rabattus).

Essai vidéo - Renault Koleos 2 (2017) : deuxième chance

Notre version d’essai est équipée de la motorisation 1,6 dCi de 130 CV. Une version plus puissante est pourvue du 2,0 litres dCi 175 CV (il s’agit de cette version en particulier qui pourrait être commercialisée au Maroc dans quelques mois). Notre véhicule d’essai est doté d’une transmission intégrale. Il est capable de recevoir une boîte X-Tronic à variation continue mais seulement sur la déclinaison dCi 175 pour le moment.

Essai vidéo - Renault Koleos 2 (2017) : deuxième chance

Que donne-t-il sur route ?

Nous engageons nos premiers kilomètres à son bord et nous gagnons la campagne finlandaise. Les routes sont quasi désertiques dans ce pays grand comme la moitié du Maroc (330.000 km2) et qui compte moins de 7 millions d’habitants. Les forêts sont interminables et les lacs abondent (n’appelle-t-on pas la Finlande le “pays au 1000 lacs” ?).

Au plaisir de profiter de cette profusion de verdure et de paysages magnifiques, nous avons également le plaisir de pousser haut dans les tours notre beau Koleos !

Le moteur délivre ses 130 ch à 4 000 tr/min pour 320 Nm à 2 000 tr/min aux seules roues avant via une boîte de vitesses mécanique à six rapports. Cette dernière s’avère particulièrement satisfaisante avec des rapports astucieusement étagés.

Par exemple, elle offre une course courte pour des verrouillages fermes, ce qui s’avère être une qualité importante lorsque l’on se sert fréquemment de la boite à vitesse (en ville par exemple ou sur les chemins de traverse).

Le poids à vide (sans les options) est d’environ une tonne et demi. Notre mahousse se déplace tout de même avec la grâce d’une ballerine malgré sa surcharge pondérale.

Pas mal pour un véhicule à usage familial. Côté châssis, la direction, même avec son rendu artificiel reste particulièrement légère et précise.

Mais la plus belle surprise reste la suspension : celle ci offre un amortissement d’une grande souplesse, ce qui permet au Koleos de digérer sans peine et en tout confort toutes les aspérités, malgré une très légère prise de gite dans les virages trop serrés lorsqu’on appuie à fond sur l’accélérateur en braquant vigoureusement.

En off road (voir vidéo), notre Koleos s’est avéré incollable lorsqu’il a fallu emprunter des chemins de traverse tortueux et traverser à gué. L’aide à la conduite y’est pour beaucoup et a su nous surprendre par son efficacité.

Notre avis :

Le Renault Koleos, pour peu qu’il soit commercialisé au Maroc, connaîtra à coup sûr un succès auprès d’une clientèle élitiste en quête d’une polyvalence à toute épreuve. Le Koleos peut être utilisé en tant que véhicule familiale, mais également pour les évasions bucoliques et les randonnées. Nous ne manquerons pas de vous faire part sur Mekanikus de son prix au Maroc une fois qu’il sera commercialisé dans nos contrées.