Des procédés industriels de Ford pour guérir le cancer ? C’est possible !

Écrit par mekanikus

usine-laboratoire

Lorsque Mike Butler, directeur qualité à l’unité de production de Cologne, en Allemagne, a été admis à l’hôpital pour le traitement d’un cancer, celui-ci a réalisé que certaines méthodes qu’il employait à l’usine Ford pourraient être bénéfiques au processus de traitement des patients.

Avec l’aide d’une douzaine de collègues, Mike Butler a, dans un premier temps, proposé une liste d’aménagements qui pourraient accélérer le flux des traitements, améliorer les transmissions et réduire le stress des patients.

Un grand nombre de ces propositions sont actuellement en cours d’implémentation dans le service d’oncologie du CHU de Cologne, qui ambitionne de devenir l’un des plus pointus d’Europe en matière de traitement contre le cancer.

“J’ai passé 5 ans dans les services de traitements intensifs à réfléchir à comment je pourrais améliorer la vie des patients”, a déclaré Mike Butler, qui est actuellement en rémission de son cancer. “J’ai vraiment eu une révélation, lorsque j’ai réalisé que la grande majorité des procédés utilisés pour la production de nos voitures pouvaient être appliqués à l’hôpital. Désormais, les idées circulent de part et d’autre, pour améliorer la vie des patients aujourd’hui et, qui sait, optimiser la façon dont nous nous déplacerons demain. Plus nous travaillerons ensemble, plus nous trouverons de synergies entre notre travail chez Ford et les challenges auxquels fait face la recherche contre le cancer”.

Des idées toutes simples…

C’est en 2008 que, pour la première fois, des technologies inédites et des process optimisés ont permis à l’usine Ford de Cologne, qui produit la nouvelle Fiesta, de devenir l’une des usines automobiles les plus efficaces du monde (avec une Fiesta produite toutes les 68 secondes). Une quinzaine d’ingénieurs Ford ont rencontré les responsables de l’hôpital, mais aussi les patients, les infirmières et les médecins pour mettre en place une collaboration à double sens.

Par exemple, les sols et couloirs de l’hôpital ont été repeints en utilisant un système de couleurs vives, pour guider le personnel ainsi que les patients et faire en sorte qu’ils se repèrent mieux au sein de l’établissement ; de grands écrans ont également été installés pour faciliter les transmissions lors des rotations du personnel de l’hôpital ; des chambres à l’aménagement adaptable ont été mises en place afin de mieux s’adapter aux flux de patients et optimiser l’espace à disposition. Au sein du service de cancérologie, cette nouvelle organisation a contribué à améliorer de 30% des flux de patients.

“La médecine est un secteur en évolution permanente, où les plus petits changements peuvent avoir un impact considérable sur la vie des patients”, a expliqué le Professeur Michael Hallek, à la tête de l’équipe médicale qui a traité Mike Butler. “Avec l’aide de Ford, nous sommes en train de procéder à des améliorations de taille qui vont permettre de sauver des vies et le traitement des futurs patients dans les années à venir. Et avec un peu de chance, certaines de nos méthodes pourraient aider Ford à développer de nouvelles formes de mobilité dans le futur.”

Vaincre le cancer nécessite, pour les équipes médicales, de trouver de nouvelles approches, aussi bien humaines que technologiques. Cette collaboration inédite entre Ford et le CHU de Cologne a permis de mettre au point des techniques innovantes ainsi que des méthodes disruptives afin de réduire le stress et de faciliter le parcours des patients face à la maladie. Une démarche qui a même permis à Ford d’améliorer son approche dans la conception de ses futurs véhicules.