Comment est née la marque Abarth ?

Écrit par mohamed mounadi

Abarth-Sport

Abarth a vu le jour le 15 novembre 1908 (soit donc sous le signe horoscopique du scorpion, le symbole de la marque !) grâce à Karl Abarth. Très petit déjà (à l’âge de 11 ans), Karl va recouvrir la roue en bois de sa patinette d’une lanière en cuir. Son objectif était de battre en vitesse, lors de courses de quartier, tous ses autres concurrents, souvent beaucoup plus grands que lui. Karl est donc obsédé, dès son plus jeune âge, par les courses et par la compétition.

Quelques années plus tard, Karl Abarth chevauchera un side-car afin de parcourir les 1370 km de la ligne ferroviaire Vienne–Ostende. Son but est de défier le train l’Orient Express, en allant plus vite que ce dernier et d’arriver avant lui à la fin de cette ligne ferroviaire. Le pari sera tenu et Karl décrochera sa victoire contre le monstre en fer !

Karl-Abarth 2

Quelque temps après, Karl Abarth sera appelé à remplacer un pilote de moto malade. Le jeune homme en profitera pour réaliser le meilleur temps dès la première séance d’essai ! Les autres pilotes l’accuseront alors d’avoir lourdement trafiqué sa moto. il les défie de les battre à nouveau avec une autre moto durant de la deuxième séance d’essais ! Ce pari aussi sera tenu, puisque Karl s’adjugera à nouveau la pole position en réalisant un temps meilleur encore !

En 1949, Karl Abarth, fatigué de ses exploits en auto et en moto, s’associera à Guido Scagliarini pour créer Abarth & C. . La compagnie sortira la même année sa première voiture : la 204 A Roadster qui sera dérivée de la Fiat 1100. Dans la foulée, cette voiture dotée de testostérone remportera le championnat italien 1100 Sport, mais aussi la Formule 2 ! C’est à cette période aussi où Abarth & C. commencera à produire des kits de transformation destinés à booster les performances de voitures de série. Moins de 10 ans plus tard, la compagnie embauchera 375 salariés et produira pas moins de 300.000 pots d’échappement environ par an.

Karl-Abarth 1

Mais le démon de la vitesse ne quittera pas pour autant Karl Abarth ! Ce dernier renouera avec son esprit d’aventurier à l’âge de 57 ans, cette fois afin de décrocher le record d’accélération au volant d’une Fiat Abarth “1000 monoposto record” Classe G. Le lendemain, il battra le même record sur une monoplace Classe E. Pour réussir à pénétrer dans l’habitacle, Karl Abarth a dû perdre 30 kilogrammes en suivant un régime très sévère à base de pommes.

Karl-Abarth-BRAND_MONDO_ObiettivoRecord_1920