Casablanca : Un tramway nommé… sécurité !

Écrit par mohamed mounadi

tramway_casablanca

En lien avec Casa Transports, RATP Dev Casablanca met 300 collaborateurs, soit plus de la moitié de ses ressources humaines, au service de la sécurité des voyageurs et des biens. Le poste de commande centralisé, doté d’un dispositif de 460 caméras de surveillance, bénéficie d’une présence policière 24h/24 et d’une brigade dédiée composée de 40 agents de police.

A titre de comparaison, un tramway lancé à pleine vitesse représente une puissance équivalente à celle d’une quinzaine d’éléphants au pas de charge. Notons au passage qu’une rame de tramway pèse 100 tonnes. À une vitesse de 50 km/h, un tramway a besoin de 120 mètres pour s’arrêter, soit l’équivalent de la longueur d’un terrain de football.

Des accidents dus à un manque d’attention

Tous les accidents ont pour origine un manque d’attention des automobilistes, des deux-roues et des piétons qui ne respectent pas le code de la route et la signalétique du tramway. Feu rouge ou stop non respecté, changement brusque de direction ou encore traversée de voie sans regarder sont autant de comportements à risque mettant en danger l’automobiliste, le cyclomotoriste, le piéton mais aussi le conducteur du tramway et tous les passagers à bord des rames.

Un dispositif de sécurité permanent

Ce qu’il faut également savoir, c’est que le rôle des conducteurs du tramway est essentiel pour assurer la sécurité des passagers. En 2016, RATP Dev Casablanca avait créé ITKAN, un outil de management de la performance inédit au sein du groupe RATP. Cette solution analyse les données brutes de conduite afin de corriger et d’ajuster les écarts des conducteurs au moyen de plans de formation et d’amélioration ciblés.

Enfin notons que, chaque année, les accidents tramway coûtent 12 millions de dirhams à la ville de Casablanca. De plus, ils privent souvent pendant plusieurs heures les Casablancais de la régularité d’un moyen de transport qui accueille chaque jour près de 140 000 voyageurs.