Comment bien laver votre moto en 10 conseils !

Écrit par mohamed mounadi

Prendre un peu de temps pour laver votre moto, voici qui peut s’avérer être un excellent moyen pour se dépenser utilement, surtout en cette période de vacances. Nous avons ainsi pensé à vous prodiguer quelques conseils pour bien laver votre moto, concoctés bien évidemment avec certains de nos lecteurs les plus assidus. Si vous avez d’autres conseils, n’hésitez pas à les ajouter dans la section « Laisser une réponse » à la fin de l’article.

1 : La préparation est essentielle !

Commencer par retirer les sacs, bagages et tous les accessoires que vous ne voulez pas vous mouiller tels qu’un GPS. Vous aurez besoin d’un seau, d’un peu de savon ou de détergent liquide, d’une brosse à dents, de chiffons en coton, d’une éponge et d’un chamois pour le séchage.

2 : Où et quand vous vous lavez le vélo est également important

Il ne faut jamais laver votre monture tout de suite après un long trajet. Donner le temps à votre moto pour refroidir parce que, comme vous le savez très bien, il ne faut jamais pulvériser d’eau froide un moteur chaud… Evitez aussi de laver votre moto en milieu de journée ou en plein soleil pour éviter que les détergents ne laissent des traces difficiles à éliminer.

3 : Lavez fréquemment, mais sans exagérer !

Un lavage fréquent vous permet de garder l’œil sur tous les problèmes tels que les fuites d’huile ou de liquides, etc. De plus, les insectes écrasés sur votre peinture les rendent difficiles à enlever si l’on tarde trop. Ceux écrasés sur votre radiateur peuvent aussi parfois causer des problèmes de surchauffe. Cependant, si vous lavez trop souvent votre moto, vous précipitez la corrosion et vous éliminer les lubrifiants présents sur les points de graissage.

4 : Laver avec de l’eau et des nettoyants appropriés

Il ne faut pas utiliser beaucoup d’eau. Attention aux nettoyants trop abrasifs et aux produits d’entretien ménager à usage général, car ils peuvent endommager la peinture ou les chromes. Les détergents utilisés devraient avoir un équilibre de pH situé entre six et huit, c’est-à-dire ni trop acides, ni trop alcalins. Pensez aussi à porter des gants en caoutchouc.

5: Quid du nettoyage à haute pression ?

Il peut être efficace pour enlever la boue durcie, mais la force du jet peut faire en sorte que l’eau pénètre dans les relais électriques ou encore provoque une corrosion précipitée en dégraissant les parties vitales. Si vous utilisez un nettoyeur à haute pression, il faut absolument le tenir éloigné des instruments, de l’électronique, de la chaîne, des freins et des sièges en vinyle (qui peuvent être déchirés par la pression).

6: Assurez-vous que vous avez les bonnes éponges, chiffons, chamois, brosses etc

Une règle de bon sens : il ne faut jamais utiliser une éponge pour nettoyer la graisse hors des roues, puis attaquer le siège avec la même éponge ! Il existe une grande variété d’équipements de nettoyage modernes disponibles. Les chiffons en microfibres sont particulièrement efficaces car ils protègent les surfaces. Une vieille brosse à dents est également imparable contre la crasse présente sur le radiateur ou sur les jantes.

7: Attention aux détails !

Imaginez un peu que vous êtes dans un concours et que des juges vont essuyer les doigts sous la moto à la recherche de graisse et de saleté ! Allez donc dans le détail : essuyez les câbles, nettoyez les carters, frottez les moyeux de roue et n’hésitez pas à inspecter les zones que vous auriez pu oublier.

8: Si vous voulez polir votre moto…

Pour polir votre moto, utilisez une cire molle. Attention toutefois car certaines motos modernes sont recouvertes d’une couche de plastique ou de laque qui peut facilement être endommagé. Etalez la cire sur une zone discrète d’abord, puis tachez de regarder en plein soleil si malgré un polissage énergique des traces persistent. Une cire de bonne qualité va agir comme un écran solaire qui fera barrière aux UV, protégeant ainsi votre peinture.

9: Et l’anti graisse ?

Certains produits anti graisse peuvent s’avérer efficaces pour supprimer en douceur tout le gras cumulé sur votre machine. En revanche, vous ne devriez pas les utiliser à certains endroits tels que les axes de roue, les câbles, les charnières, les leviers ou sur tous les points vitaux de graissage.

10: Bien sécher votre moto est la dernière étape !

Utilisez un chiffon ou un chamois bien rincé et bien pressé afin de sécher complètement votre moto. NE JAMAIS utiliser un chamois ou une éponge qui serait tombés par inadvertance sur le sol, car ils peuvent ramasser de petits morceaux de grains susceptibles de rayer votre moto. Lorsque vous avez fini de sécher votre moto, allez faire un tour assez rapide afin d’éliminer l’eau restée dans les recoins un peu profonds.